Accueil Infos pratiques Communauté Mon panier
Advanced search
Title
Actor - Actress
Director
Genre
Price
de  à 
Year
Advanced search

Pour vos entoilages et restaurations, Affiche-cine vous recommande l'Atelier Brigitte Bussière, 43 rue de l'arbre sec, 75001 Paris, tel : 01 47 03 32 58, (devis gratuit ; sur rdv uniquement). En vous adressant à eux vous aurez à faire avec des professionnels passionnés et serez toujours impressionnés par la qualité exceptionnelle de leur travail, même ou surtout dans les cas les plus délicats.


- Comment savoir si une affiche est un original ou une réédition ?

- Comment accrocher mon affiche sans l'abîmer ?


Et bientôt :


- Comment me procurer/trouver des affiches ?

- Comment stocker ma collection d'affiches ?

- Quels formats d'affiches privilégier ?

- Qu'en est-il des affiches étrangères ?

- Comment vendre des affiches ?

- Comment définir la valeur d'une affiche de cinéma ?

- Comment préserver une affiche en mauvais état ?

- Quels défauts amputent la valeur d'une affiche ?

- Quelle valeur ont les photos d'exploitation ? Et les dossiers de presse ?

- Pourquoi certaines affiches sont-elles roulées et d'autres pliées ?

- Quels sont les illustrateurs les plus illustres ?

- Pourquoi certaines affiches sont-elles imprimées recto/verso ?

- Comment se fait-il que ma passion pour les affiches de cinéma devienne aussi envahissante ?




Comment savoir si une affiche est un original ou une réédition ?

Un certain nombre de signes vous permettront de faire la distinction entre une affiche datant de la première sortie nationale du film et une réédition (aussi appelée retirage et réimpression)ou encore une ressortie ultérieure. Quelle est la différence entre tous ces termes ?

Un retirage consiste en une réimpression à l'identique de l'affiche originale à partir des mêmes plaques (s'il s'agit de lithographie) ou des mêmes films (s'il s'agit de quadrichromie Offset), il est alors très délicat d'apprécier authenticité de l'affiche, il faudra donc s'en remettre à l'instinct. Parfois un nouveau logo ou une nouvelle adresse sont ajoutés à l'affiche, ce qui facilite l'identification. De plus, dans le cas d'une affiche lithographique, on passe souvent à un impression en 2 ou 3 couleurs.
Parfois, une retirage se signalera par un " d'après Grinsson " (par exemple), honnêteté de l'illustrateur signalant qu'il a réalisé une copie du dessin original à cause de la non disponibilité de la plaque de lithographie originale.

Pour la ressortie, c'est à dire la réalisation et l'impression d'un matériel publicitaire nouveau dans le cadre d'une ressortie du film en salle, la distinction est plus aisée puisque reposant sur des signes objectifs :

- Le visuel de l'affiche peut être totalement différent, auquel cas une légère investigation suffira.
- Le distributeur aura souvent changé, il suffit alors de vérifier s'il s'agit du distributeur d'origine ou non. Si le distributeur n'avait pas changé, le design du logo est un indicateur très fiable, en effet les sociétés de distribution actualisant leurs logos environ tous les 10 ans, il " suffit " de reconstituer leur chronologie (A l'aide Mrs Gaumont et MGM !).
- L'imprimeur peut avoir changé, une donnée objective donc.

Dans tous les cas, la présence du sigle du syndicat des illustrateurs est la preuve que l'impression est postérieure à 1945.

A noter que certains films ayant marqué l'histoire du cinéma ont donné lieu à une multitude de ressorties avec autant de nouvelles affiches aux visuels tous différents comme "Autant en emporte le Vent " ou Angèle de Pagnol pour ne citer que des exemples célèbres. Attention donc à ne pas se méprendre à cause d'un papier jauni : la ressortie peut avoir eu lieu plusieurs décennies auparavant.
Laquelle préférer ? L'original sera toujours plus prisé des collectionneurs (sauf exceptions) mais ensuite c'est à vous de voir, la nouvelle affiche étant parfois plus réussie, comme par exemple la ressortie du " Canardeur " de M. Cimino ou les nouvelles affiches illustrées par Dubout pour les films de Pagnol.


Comment accrocher mon affiche sans l'abîmer ?

1ère règle préalable et essentielle : ne jamais, jamais mais jamais utiliser de ruban adhésif (le scotch jauni et quand on essaie de le retirer, il tâche et déchire l'affiche), ni de punaises (le poids de l'affiche et un courant d'air s'engouffrant derrière la déchireront, ni d'agrafes murales (des trous discrets mais une trop grande pression laissant des marques irréversibles… Sauf peut-être au fer à repasser, mais là, nous ne répondons plus de rien !), de pâte collante jaune (des tâches de gras traversant l'affiche).

Cela restreint largement les techniques d'affichage. Pourtant, quelques solutions astucieuses existent :

- Utiliser des pinces de papeterie, 2 en haut, 2 en bas, toutes isolées de l'affiche par des petits morceaux de carton, les 2 du haut sont accrochées à des clous au mur, les 2 du bas servant à y accrocher des lests pour tendre l'affiche et éviter qu'elle ne se balance dangereusement au gré des courants d'air… Cette technique à l'avantage d'être peu onéreuse, facile à mettre en place et surtout amovible en quelques secondes, ce qui vous permettra de renouveler votre décoration d'intérieur fréquemment.
Attention cependant à ne pas utilisé cette technique à un endroit où il y a du passage, un couloir par exemple, car l'affiche n'est pas protégée et donc assez vulnérable.
Coût de l'opération : 2 € (10 petites pinces de papeterie)

- Se construire soi-même un sous-verre… en verre si l'affiche à encadrer est de dimension modeste ; en plexiglas s'il s'agit d'une 120x160cm ou plus, question de coût et de sécurité. Vous trouverez tout cela à la découpe sans problème, profitez en pour acheter une planche en contreplaqué aux mêmes dimensions pour faire le dos du cadre et rigidifier l'ensemble. Enserrer l'affiche entre les deux supports et solidariser le tout grâce à quelques pinces de papeterie métallisées et dresser à la verticale.
Coût de l'opération : 200f

- Vous pouvez aussi vous faire fabriquer un cadre sur mesure, ce qui vous coûtera très cher et sera probablement peu pratique.

- Terminons par la Rolls de l'accrochage d'affiche : l'entoilage. En effet, non seulement entoiler une affiche vous permettra de la sauvegarder au fil des ans et d'éliminer les traces de plis mais aussi, grâce à ses marges blanches de l'accrocher facilement à l'aide de 4 punaises plantés aux coins de l'affiche, dans les marges blanches de la toile. Ainsi, l'affiche est bien tendue, suffisament protégée, d'aspect plaisant, tactilement accessible, sans reflets et aisement amovible.
Coût de l'opération : de 40 à plus de 300 € selon l'état et le format de l'affiche à entoiler.

Notons que les techniques d'encadrement interdisant l'accès direct et tactile au papier de l'affiche (sous-verre ou encadrée), bien que protégeant efficacement l'affiche, apparaîtront sacrilèges pour certains collectionneurs dont nous faisons partie. En effet, pouvoir toucher son affiche est un plaisir important.

Quelque soit la technique d'affichage que vous choisirez, nous vous recommandons vivement de ne pas exposer vos affiches à la lumière directe du soleil (ni même une lumière artificielle) ni à proximité d'une source de chaleur ou d'humidité. Et de changer relativement souvent vos affiches exposées, c'est l'occasion de profiter de toutes les pièces de votre collection !



Haut de page

Inscription à la newsletter: